MARS Centrafrique

Movement d’Action pour la Renaissance et le Salut

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2008
Archive pour janvier, 2008


COMMUNIQUE DE PRESSE N° 001/MARS/08

21 janvier, 2008
Communiqué | Pas de réponses »

Mouvement d’Action pour la Renaissance et le Salut (MARS)

Sauver la patrie ou Mourir

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 001/MARS/08

Le  vendredi 18 janvier 2008, le premier ministre centrafricain, Elie Doté, a remis sa démission et celle de son gouvernement au Général-Président, François Bozizé.

Le Mouvement d’Action pour la Renaissance et le Salut (MARS) constate avec regret et indignation, que par ce limogeage camouflé en démission pour distraire l’opinion publique  nationale et la communauté internationale, le Général-Président, François Bozizé, tente par des arguties dignes des manœuvres politiciennes les plus éculées et abjectes, de jouer les montres afin d’esquiver la vraie question de l’heure, qu’est la tenue d’un dialogue politique véritablement inclusif, condition sine qua none du retour de la paix sociale et de la concorde nationale.

Le MARS, association citoyenne libre et indépendante, entend ici prendre ses responsabilités devant l’histoire et le peuple centrafricain, en formulant les observations qui suivent :

-          Le MARS apporte son soutien à la grève des fonctionnaires et agents de l’Etat, appelle ses militants et sympathisants qui se trouvent au pays à participer à toutes les actions syndicales, notamment les concerts de casseroles, prévus le 23 janvier prochain. Le mouvement attire également l’attention des leaders syndicaux à ne pas se laisser distraire par les manœuvres d’un régime à l’agonie, appelé à disparaitre.   

-          Le Général-Président dans sa quête effrénée d’intérêts bassement égoïstes et sa proportion jamais égalée de faire de son ethnie, le fondement même de son régime aux antipodes de la démocratie, donc de la bonne gouvernance et du respect des droits humains, est dépassé par les évènements et ne peut apporter une quelconque solution au mal centrafricain qui est plus profond que l’on ne croit.

-          Face aux limites avérées et aux échecs notoires du régime dû  à l’irresponsabilité, à l’incompétence, à l’inconscience et aux politiques fantaisistes et hasardeuses de François Bozizé, le MARS lui conseille de démissionner purement et simplement pour préserver son honneur d’officier général, mais surtout et avant tout pour sauver la patrie, ivre, en grande détresse et sans repères.

-          Enfin, le MARS en appelle à la conscience et au patriotisme de tous les responsables des mouvements se réclamant de l’opposition démocratique à cesser les querelles inutiles qui jouent en défaveur de la lutte et qui ne saurait délivrer le peuple de ses souffrances et désolations.

Fait à Nantes,  le 21 janvier 2008

Le Bureau Exécutif Provisoire

LETTRE DE VOEUX DU MOUVEMENT D’ACTION POUR LA RENAISSANCE ET LE SALUT

18 janvier, 2008
Non classé | Pas de réponses »

 

Une année vient de s’achever pour notre pays l’an 2007 était auréolé des plus grands maux sur le plan socio-économique et politico-militaire. Ces crises pourtant évitables ont fait perdre des êtres chers pour certains et empêcher la réalisation des projets les plus ambitieux pour d’autres, à tous nous compatissons.   

Nos vœux pour vous est que cette nouvelle année soit une année plein de bonheur et de succès sans précédent.

L’année 2007 a vu naître une dynamique des jeunes de la diaspora appelée Mouvement d’Action pour la Renaissance et le  Salut (MARS). Cette dynamique est en marche pour contribuer à sortir notre pays de multiples crises qu’il est en train de traverser et l’emmener à retrouver sa place dans le concert des nations                                                                                                                                       

Notre pays est inexistant  et inconnu pour certains étrangers de la nouvelle génération et en voie de disparition pour les générations des années 70 qui le connaissent comme «le  pays de BOKASSA ». Nous devons nous battre pour remettre notre pays sur la voie du développement  et sachez que cela ne peut être possible que par la volonté des filles et fils de Centrafrique et celle de la jeunesse plus particulièrement.

La jeunesse représente 2/3 de la population centrafricaine, mais cette frange majoritaire de la population a toujours été exclue  des grandes rencontres où des grandes réflexions pouvant aboutir  à des prises de décision qui concerne l’avenir  de notre pays. Le comité préparatoire du dialogue politique inclusif mis en place par le président de la république pourra nous servir d’exemple de la marginalisation de la jeunesse.   

                                                                                          

Ce que nous ignorons par-dessus tout, que c’est toujours la jeunesse  qui est à l’avant centre de tous les conflits sociaux et  politiques, c’est toujours la jeunesse qui est au front lors des conflits militaires mais si nous ne nous engageons pas à déminer les germes de ces conflits en milieu de jeunes, la paix dans notre pays est loin d’être acquise.

L’objectif du combat de notre mouvement est d’emmener les populations marginalisées,  hommes, femmes et jeunes à avoir leurs mots à dire pour l’avenir de notre pays et contribuer à écrire l’histoire de notre cher et beau pays et non de continuer à suivre le scenario si bien tracé par ceux qui nous gouvernent actuellement. Un scenario de perpétuel conflit, du tribalisme et de la dictature

Chers compatriotes, chers amis, chers camarades le MARS vous souhaites une bonne et heureuse année, Nous profitons de ce fait pour vous signifier  que l’année 2008 est baptisé « l’année d’action ». Action pour soutenir les fonctionnaires et agents de l’Etat, action pour dire aux organisations syndicales que quelques soient les difficultés, ensembles nous surmonterons, action pour soutenir toutes les familles qui ont perdu un fils ou un père aux champs de combats ;  enfin action pour instaurer cette révolution sociale basée sur la culture et la politique, cette dynamique de paix et de la concorde nationale très chère au  père fondateur de la nation, Feu BARTHELEMY BOGANDA.

Bonne année 2008, bonne santé. Que la paix, le progrès et le bonheur social frappe a nos portes à tous pour qu’à jamais nous soyons aussi dignes et fiers d’êtres les enfants de BE AFRICA.

« Sauver la patie ou mourir«  

   

 Paris le 18 Janvier 2008

                                                           

Le Bureau Exécutif Provisoire du M.A.R.S.

Bienvenue sur le blog du RC... |
Section du Parti socialiste... |
Le Nouveau Centre Montbard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bling-bang-blog du 6 mai
| Le vécu Algérien
| Le blog-note de Catherine G...